ATELIER CULINAIRE AU SEIN DES CORDDES DE LA REUSSITE !

ATELIER CULINAIRE AU SEIN DES CORDEES DE LA REUSSITE !

Dans la matinée du jeudi 10 février 2022,  des élèves des classes de 4ème du Collège Albert BACLET de Saint-Louis, de 2ème année CAP HR ET AEPE, et 1ere BAC PRO HR du Lycée Hyacinthe BASTARAUD,  se sont réunis pour participer à un atelier culinaire sur le thème suivant: « les farines de tubercules ». Les élèves étaient accompagnés des enseignants Mme POULIER, Mr BOYER, Mme NEBOT  et Mme RUBRICE.

Ils ont été accueillis par Mr Eddy BABEL qui est un  cuisinier de formation. Ce passionné des produits locaux notamment  des tubercules et des  fruits amylacés comme le fruit à pain, met en avant la production de leurs farines.  En effet, ce dernier a publié en 2019,  un livre qui s’intitule « les farines de tubercules ».

Ainsi cet atelier a été l’occasion pour les élèves , de découvrir comment se déroule la fabrication de la farine de fruit à pain puis d’élaborer différentes recettes  à partir de celle ci comme des gaufres au jambon, une crème de fruit à pain au cacao, et pour finir des gâteaux de fruit à pain cuits à la VAPEUR.

Les élèves ont pris plaisir à  cuisiner  ensemble, puis à manger  ce qu’ils ont fait. Ce fut l’occasion pour eux de se rendre compte que l’on peut tout cuisiner avec les farines locales, et qu’elles contribuent aussi  à une meilleure santé !

Raïssa RUBRICE

 


IMOCA OU LE RECIT D’UNE VISITE PEDAGOGIQUE

IMOCA OU LE RECIT D’UNE VISITE PEDAGOGIQUE

En route pour un périple de quelques heures ce vendredi 18 Février 2022 en agglomération pointoise, les élèves de la classe de première Maintenance Nautique (1PRO MN) du lycée Hyacinthe BASTARAUD de Marie-Galante et leurs professeurs Monsieur VIARDOT et Madame PEMBA, partent à la rencontre d’un champion du nautisme guadeloupéen, Rodolphe SEPHO.

La visite découverte relie en effet deux ports. De Grand-Bourg à Pointe-à-Pitre, cette invitation au grand large s’initie dès 05h30 ! Le temps d’une rapide traversée maritime en ferry et d’un frugal petit-déjeuner à l’arrivée à 07h00, la classe de 1PRO MN se prépare patiemment à la rencontre.

Aux environs de 09h00, en ordre de marche, nous accédons au port de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe Port Caraïbes) accompagné du skipper. Celui-ci est quelques instants retardé par un contretemps logistique, avant de finalement nous accueillir chaleureusement dans la salle hangar H6 qu’il a organisé personnellement. Entre affiches de sponsoring et équipements de voile, l’endroit est lumineux et fonctionnel, prêt à recevoir de jeunes apprenants.

  • PRESENTATION DU NAVIGATEUR ET DIALOGUE INTRODUCTIF AVEC LES ELEVES

Monsieur SEPHO amorce l’échange avec les élèves par un rapide sondage de leurs connaissances et expériences nautiques, qui s’avèrent d’abord succinctes et sporadiques. Ce qui incite le skipper guadeloupéen, à son grand étonnement, à les stimuler vivement « Zot sé dé ti boug mari galant, an komprann zot sé dé ti boug solid ” !

Revigorés par la remarque, le dialogue des lycéens se poursuit par la définition de diverses notions du nautisme : les types de bateaux (voiliers monocoques, etc..), de compétitions (tournois, rallyes..), ou encore l’objectif de ces évènements marins.

Le skipper raconte ensuite à son jeune public son parcours professionnel en tant qu’éducateur spécialisé, entrepreneur et président d’association. Avant d’évoquer sa carrière sportive de navigateur débutée dans sa jeunesse, et ses multiples participations à des courses internationales telles que la Route du Rhum, ou la Transat Jacques VABRE… L’enthousiasme et la détermination sont palpables dans ses propos !

Il témoigne aussi dans son discours d’une réalité des métiers du secteur nautique, et des possibilités professionnelles sur le territoire. Il souligne que « l’économie bleue », véritable opportunité d’évolution et d’attractivité dans l’archipel, peut se développer industriellement par l’apport d’innovations et de nouveaux services.

Puis, les élèves de 1PRO MN se présentent successivement, arguant de leurs divers projets professionnels (entrepreneurs du nautisme, mécaniciens nautiques, pêcheurs, etc..). La discussion introductive entre le skipper et les jeunes lycéens se ponctue d’autant de termes techniques « Démâter », « déquiller », etc.., que de rappels motivants. L’important étant de s’intéresser à leur île par l’initiative, et en s’engageant.

  • VISITE A BORD DE L’IMOCA

Quittant la salle hangar pour le navire, la visite explicative du monocoque IMOCA de 60 pieds et de ses compartiments débute. Il s’agit d’un voilier destiné aux courses océaniques en solitaire, en double, et bientôt en équipage.

La découverte s’opère d’abord par le récit d’une journée type de navigation (les manœuvres, les moments de détente), et la présentation du matériel nécessaire (rudiments de cuisine, alimentation lyophilisée, couchette). « L’important étant l’adaptabilité et un confort minimal ! », indique le skipper. Il précise également la nécessaire démarche préparatoire à la navigation lors de compétitions nautiques : à savoir un entraînement physique à des conditions de sommeil et d’hygiène particulières (gestion des denrées et déchets).

Outre ces impératifs, s’effectue ensuite la présentation des éléments techniques, électroniques, et mécaniques du monocoque IMOCA. Ce qui permet notamment la mise en exergue de la pluralité des métiers nautiques dans : l’ingénierie hydraulique, le matelotage, la fabrication de matériaux composites (en résine, en carbone), ou encore la proposition de nouveaux services de plaisance et de maintenance.

  • ENTRE INSTRUCTION ET RENCONTRE FORTUITE

De retour en salle afin de remplir le fichier d’activité pédagogique « Livret de découverte de l’IMOCA », nous projetons ensuite un montage de la voile. Cependant, contraints par une pluie fine, une nouvelle visite explicative du monocoque s’improvise. La palabre entre le skipper et les élèves s’articule donc autour de la barre et des écrans informatifs de pilotage automatique.. En somme, une explication sur le coût et l’utilité de ces différents éléments techniques !

Mais plus encore, Rodolphe SEPHO interpelle les élèves marie-galantais, sur les motivations profondes de cette rencontre. Celles-ci étant la transmission de connaissances et d’expériences, ainsi que le volontaire partage de conseils pour l’avenir professionnel de jeunes guadeloupéens…

Enfin, la matinée pédagogique s’achève par une rencontre fortuite avec un pionnier guadeloupéen de la préparation de courses nautiques internationales, et non des moindres, « Pipo ».

12h30, nous repartons satisfaits de ce moment enrichissant, instructif, et valorisant pour la filière nautique. Nos vifs remerciements au champion Rodolphe SEPHO !

« On ne s’impose pas sur la mer, on y passe simplement sur la pointe des pieds…Un peu comme dans la vie ! » a-t-on pu lire à bord.

Mme PEMBA Nadine,

Enseignante de Lettres Histoire


Présentation de la section BAC PRO Animation

BAC PRO AEPA

ANIMATION ENFANCE ET PERSONNES ÂGEES

Une formation en 3 ans après la 3ème

Qui vous permettra en qualité d’animateurs professionnels  de concevoir des projets et des activités d’animation aussi bien auprès d’un public jeune que de personnes âgées en perte d’autonomie.

Le Bac pro Animation enfance et personnes âgées:

Ce bac pro ANIMATION se prépare en trois ans après la classe de troisième. Les élèves titulaires de certains CAP du même secteur peuvent également le préparer en 2 ans sous certaines conditions.

Le Bac Pro Animation Enfance et Personnes Âgées a pour objectif de préparer les élèves aux métiers de l’animation.

 Le titulaire du Bac Pro AEPA est un animateur qui face à un groupe d’enfants ou de personnes âgées, met en œuvre des projets d’animation et des activités culturelles, socioéducatives ou sociale qu’il a élaborées.

L’objectif de cette spécialité est de former des animateurs généralistes capables de concevoir et réaliser des activités d’animation aussi bien auprès d’un public jeune que de personnes âgées en perte d’autonomie.

 

Les diplômés interviendront au titre de l’animation sociale mais aussi de l’animation socioculturelle et socioéducative en fonction des activités de leurs établissements employeurs.

Compétences du titulaire du  Bac pro AEPA :

Le titulaire  du Bac pro  est  capable  de favoriser l’expression et l’implication des participants tout en stimulant leurs potentialités.

Il maitrise les techniques nécessaires à la conduite d’un projet d’animation : conception, organisation, réalisation et évaluation des activités.

Il est doté de compétences relationnelles indispensables pour accueillir, communiquer et impulser une dynamique au sein du groupe dont il a la charge.

Les secteurs d’intervention :

Les secteurs d’emplois sont nombreux et variés.

Il y a trois secteurs principaux qui sont :

  • la fonction publique,
  • le social
  • le tourisme

 

Le secteur de l’animation recrute ! La moitié de ses employeurs souhaite étoffer leurs équipes et recherche des professionnel/elles qualifié/es sur tout le territoire. Pour une grande part, les structures sont gérées par des associations défendant des valeurs de solidarité et d’engagement.

Les qualités requises pour le  Bac pro AEPA :

Avoir le goût des relations humaines ;

Apprécier de travailler en équipe ;

Avoir le sens des responsabilités et de l’engagement ;

Avoir le sens de l’organisation ;

Avoir l’esprit d’initiative et de créativité ;

Savoir aider les autres et être bienveillant ;

Etre à l’écoute.

La formation :

Durée du cycle : 3 ans

–> 84 semaines de cours :

Enseignement général soit  44 %

Enseignement professionnel  soit 33 %

Enseignement en milieu professionnel  soit 23 %

–>   22 semaines de formation en milieu professionnel au cours des 3 années de formation.

2 x 3 semaines en 2nde

2 x 3 semaines en 1ère

2 x 5 semaines en Tle

Les enseignements :

 Domaine Général :

  • Français
  • Histoire – Géographie – enseignement moral et civique
  • Mathématiques
  • Anglais
  • Education artistique
  • Education Physique et Sportive
  • Eco-gestion
  • PSE

Domaine professionnel :

  • S1 – Savoirs associés à la fonction de mise en œuvre d’un projet d’animation au service du fonctionnement d’une structure
  • S2 – Savoirs associés à la fonction d’animation visant le maintien de l’autonomie sociale et le bien-être personnel, en établissement ou à domicile
  • S3 – Savoirs associés à la fonction d’animation l’épanouissement, la socialisation et l’exercice des droits citoyens
  • Accompagnement personnalisé
  • Chef d’œuvre
  • Cadre organisationnel et réglementaires de l’action de travail.

La pédagogie est basée sur le contexte professionnel et la constitution de projet.

 

Les poursuites d’études :

Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport :

– BP JEPS Animation sociale  ou de loisirs tout publics

– BP JEPS Éducation à l’Environnement vers un  Développement Durable  ou animation culturelle

Brevet de technicien supérieur :

BTS SP3S: Services et Prestations des Secteurs Sanitaires et Social ou BTS ESF Économie Sociale et Familiale.

Accès aux écoles préparant les diplômes d’État de professions sociales

BTSA développements des animations des territoires ruraux.

Vie Active:

Animateur Socio Culturel.

Animateur auprès des personnes âgées.

Animateur auprès des jeunes publics

Auxiliaire de Vie Scolaire.

 

 

Contact :

Lycée Hyacinthe BASTARAUD

Rue de la savane

97112 Grand-Bourg

Tél : 0590.97.90.42

ce.9711012y@ac-guadeloupe.fr


Les Bac Pro Commercialisation et Service en Restauration ou Cuisine

Bac Professionnel Commercialisation et Service en Restauration  –  Bac Professionnel Cuisine

 

La formation se déroule en trois ans. Bien qu’une part importante soit consacrée aux travaux pratiques, les matières générales gardent toute leur importance. Les trois langues vivantes (LVA-Anglais, LVB-Espagnol et LVC-Créole) sont enseignées durant le cursus. Le niveau scolaire est exigeant puisque proche de celui de la filière générale. L’enseignement de la gestion permet aux futurs bacheliers de comprendre et de mieux appréhender les rouages de la direction d’entreprise.

22 semaines de stages sont réparties sur les 3 années.

Qualifiés pour des emplois similaires aux CAP (commis de cuisine ou de restaurant), avec de l’expérience, l’évolution d’un titulaire d’un Bac Pro semblera toutefois plus aisée vers des postes d’encadrement.

Le cursus de la première et de la terminale ainsi que les stages de ces deux années, se déroulent dans la valence choisie, soit Cuisine, soit Commercialisation et Service en Restauration. En effet, Afin de choisir sa spécialité, durant l’année de seconde Bac Pro “Famille des Métiers de l’Hôtellerie et de la Restauration” vous pratiquerez en cuisine et en service et le premier stage sera mixte sur les deux valences. Les 2 tenues, cuisine et salle sont donc indispensables. Les places sont limitées en cuisine.

Poursuites d’études possibles :

Pour les meilleurs, possibilité de poursuivre en BTS Hôtellerie-restauration en 2 ans au Lycée d’Hôtellerie et de Tourisme du Gosier

Mention Complémentaire en 1 an :

Barman / Traiteur / Organisateur de réception

Avantages du métier :Inconvénients du métier :

Evolution hiérarchique rapide

Possibilité de voyager

Environnement vivant et parfois International

Pas de chômage dans ce métier

Eprouvant physiquement

Salaires peu attractifs en début de carrière

Horaires décalés (le soir)

Travail souvent le Week-end et jours fériés


Les C.A.P Commercialisation et Service en Hôtel, Café, Restaurant ou Cuisine

C.A.P Commercialisation et Service en Hôtel, Café, Restaurant ou C.A.P Cuisine

 

La formation se déroule en deux ans. Durant celle-ci, une grande partie de l’emploi du temps est consacrée à la pratique professionnelle (cuisine, restaurant ou étages). En effet, deux périodes de travaux pratiques ponctuent l’emploi du temps hebdomadaire, soit près d’un tiers des heures consacrées à la formation sur une semaine.

Les matières générales principales (mathématiques, sciences, français, Histoire Géo, anglais…) sont présentes. Une seule langue vivante est enseignée. Les matières générales sont en rapport avec la profession.

Dès la première année, on choisit sa spécialisation (Cuisine ou H.C.R) pour les deux années à venir. Les 14 semaines de stages, réparties sur les deux années, se déroulent dans la valence choisie. Il est cependant possible de changer de filière durant le premier trimestre de la première année à condition que des places soient libres dans la classe souhaitée.

Le C.A.P prépare de futurs professionnels qualifiés capables d’occuper des postes de commis de cuisine, commis de restaurant, femme ou valet de chambre. L’évolution hiérarchique est toutefois rapidement possible vers des postes de chef de brigade (cuisine) ou chef de rang (salle).

Poursuites d’études possibles :

Pour les meilleurs, possibilité de poursuivre en 1ère Bac Professionnel en 2 ans au  Lycée de Grand Bourg,  puis vie active, ou éventuellement en BTS Hôtellerie-restauration en 2 ans au Lycée d’Hôtellerie et de Tourisme du Gosier

Pour les autres, possibilité de poursuivre en Mention Complémentaire en 1 an :

Barman / Traiteur

Qualités requises :

Service en Salle “H.C.R”Cuisine
 

Bonne résistance physique

Serviable

Bonne élocution

Présentation irréprochable

Politesse et amabilité

Patience

Dynamisme et rapidité

Sens commercial

Respect de la hiérarchie et du client

 

Bonne résistance physique

Rapidité et dynamisme

Sens de l’organisation

Rigueur

Respect de la hiérarchie

Esprit d’équipe

Maîtrise de soi

Sens de l’esthétique

Respect inconditionnel de la Hiérarchie


L’obésité infantile, stop !

L’obésité infantile, stop !

Les élèves de la 2CAP 2AEPE ont présenté leur chef d’œuvre à une classe de moyenne section de l’école Notre Dame.

C’était le 18 mai dernier. Le thème : l’obésité infantile, stop !

Accompagnées de leurs enseignantes Mme BANBUCK et IBALOT, elles ont sensibilisé les enfants sur la problématique de l’obésité infantile.

Durant cette matinée, elles ont expliqué ce qu’était l’obésité infantile tout en insistant sur les risques qu’elle représente pour la santé.

 

Un programme varié adapté au public : des panneaux explicatifs, une dégustation de fruits et de jus de fruits, des activités sportives autour d’une chorégraphie.

La directrice Mme SILDILLIA et la maîtresse Mme CALLATIN se sont jointes aux enfants pour exprimer leur satisfaction.