Faire travailler son imagination en anglais, c’est possible !

Faire travailler son imagination en anglais, c’est possible !

 

La production de Rebecca et Jean-Baptiste (1G1, section euro), a été choisie pour figurer sur le site web du magazine SPEAKEASY NEWS des éditions Nathan dans le cadre d’un concours d’écriture créative (creative writing) inspirée par le sport et les jeux olympiques (niveau B1+).

Un grand bravo à ces deux jeunes talents qui se sont distingués parmi des milliers de participants lors d’un concours national ! Pas de prix à proprement parler pour eux mais la satisfation d’avoir réussi à séduire le jury avec l’histoire originale que voici :

 

The Unbearable

Yuri was a little boy, about 10 years old, when he got lost in the woods of the Tatras in Slovakia and just stayed there. At 18 he was tough, smart and agile. He would play fight with bears every day, race against deer and catch fish with his bare hands.
One day, he heard a chainsaw in the distance and went to see what was happening. A big company was planning to cut down the forest. He wished to stop them but he didn’t know how, so he went back to the city to find an answer. There, he saw a poster for a big MMA tournament. The FFYD: Fight For Your Dream. The winner got his wish granted. The only requirement was to have a dream. For Yuri, this was an opportunity.

He won the first fights by mimicking his opponents’ style because he didn’t trust in his own skills. In the final his opponent was a world class MMA wrestler whose dream was just to crush other’s dreams. The first round began and Yuri got smashed, he didn’t have time to mimic his opponent for he was too quick. The second round was no better. It all came down to the third and final round…

Yuri, facing defeat, realized something important. He was not being himself, he wasn’t fighting like he had learned to in the forest. As he stepped into the ring, his opponent was stunned. With his newly found confidence Yuri had become as strong as a bear. He charged with rage, his ambition stronger than ever. The wrestler was overwhelmed by a rain of fists and got knocked out instantly. Yuri won! He then returned to the forest, forever remembered as the legendary fighter, the Unbearable, and was never bothered by tree cutters again.

 

Pour consulter la publication en ligne et lire les histoires des autres lauréats, cliquez ici :

 

Mme FINEL

Professeur d’anglais


Dans les coulisses de Meurtres au Paradis

Dans les coulisses de Meurtres au Paradis

La série policière télévisée franco-britannique Meurtres au Paradis qui est filmée principalement en Guadeloupe jouit d’un immense succès non seulement en France et au Royaume-Uni mais aussi dans de nombreux autres pays. Cette année à nouveau une équipe de tournage est retournée à Deshaies pour en filmer la 14ème saison. Ils ont eu la gentillesse d’accueillir onze de nos élèves de Première générale, accompagnés de deux professeurs d’anglais M. Stepan CHLUD et de Mme Judith FINEL, pour une visite de leur base et de leur plateau. Une opportunité que certains touristes venus de loin dans le seul but de se plonger dans l’atmosphère des lieux et du tournage pourraient leur envier. À juste titre d’ailleurs !

Les épisodes qui sont diffusés sur France 2 et 3 sont en fait doublés en français car lorsqu’ils tournés, tout se fait principalement dans la langue de Shakespeare. Outre les acteurs qui sont tous anglais, une partie des professionnels avec qui les élèves ont pu échanger viennent d’Angleterre et se sont donc exprimés dans leur langue maternelle, l’occasion pour nos élèves de se familiariser avec le monde du cinéma tout en mobilisant leurs compétences langagières de compréhension et expression orales.

Grâce à la grande disponibilité d’un des assistants de production, Monsieur Théo ROUECHE, ils ont pu d’abord découvrir la base, qui gère la logistique et permet aux acteurs de se préparer avant les prises et de se restaurer, puis se rendre au poste de police Honoré où l’on filmait ce jour là, sans oublier la visite d’un autre lieu emblématique de la série, le fameux Catherine’s bar, et une courte incursion dans le local où sont entreposés les costumes au fil des années. Une véritable immersion dans les coulisses d’un tournage !

Tout au long de la journée, les élèves ont pu échanger librement avec un large éventail de professionnels, dont en particulier, une costumière, une habilleuse, un assistant de réalisation, un directeur de production, un acteur, responsable casting figuration, un éclairagiste et un technicien « grip », et même un producteur. Tous ont vraiment cherché à leur donner un aperçu de leurs métiers respectifs et à les aider à comprendre les spécificités d’une production franco-britannique. Les échanges ont donc été fort enrichissants.

Pour ceux qui souhaitent se lancer dans le cinéma, sachez qu’il est possible de débuter tout en bas de l’échelle et de progressivement se voir proposer des postes de plus en plus intéressants et gratifiants, à condition d’être prêt à se former. Trois conseils à retenir pour faire bonne impression: ponctualité, amabilité et sérieux ! Bien entendu, la maîtrise de l’anglais est un plus en ce qui concerne la série Meurtres au Paradis. Enfin l’équipe de la fameuse série examine volontiers les demandes de stages. Avis aux personnes intéressées !

Mais pour ce qui est de la saison 14 … motus et bouche cousue … !

Le 5 juin 2024

Judith FINEL

Professeure d’anglais (tronc commun, Section euro, Spécialité LLCER)


Deuxième édition de la Nuit du C0de au Lycée Hyacinthe Bastaraud

Deuxième édition de la Nuit du C0de au Lycée Hyacinthe Bastaraud

 

Le 25 mai dernier, le Lycée Hyacinthe BASTARAUD accueillait pour la deuxième année consécutive la “Nuit du C0de“, évènement international qui s’adresse aux établissements scolaires français et francophones partout dans le monde.

Depuis sa création en 2016, ce marathon de programmation durant lequel les élèves, par équipe de deux ou trois, ont 6 heures pour coder un jeu avec Scratch (au collège) ou Python/Pyxel (au lycée), n’a cessé de prendre de l’ampleur. Les chiffres de l’édition 2024 en attestent : 463 établissements inscrits (dont 4 pour l’académie de Guadeloupe), 11585 élèves, 347 villes et 51 pays.

Un effectif de participants plus important et diversifié

Fort de sa première participation réussie, notre lycée a relevé le défi d’accueillir cette année un plus grand nombre d’élèves et d’encadrants. 5 équipes issues des classes de première et terminale de la spécialité Numérique et Sciences Informatiques (NSI), ont pris part à l’évènement, soit un total de 13 élèves, dont 3 filles que nous félicitons chaleureusement (Girls can code : stages d’informatique pour les collégiennes et lycéennes, débuter en programmation et continuer à coder).

Une nouvelle formule enrichie

Plusieurs nouveautés sont venues compléter l’expérience :

  •  Une évaluation entre pairs inédite et formatrice : les équipes de terminale notant les productions des équipes de première, et inversement, selon des critères précis.
  • Un temps d’échange et une série de démonstrations des jeux créés, pour clôturer les 6 heures de programmation intensives.
  • Une équipe de professeurs, encadrants/évaluateurs étoffée :

– Mme BARCA-CYSIQUE (coordonnatrice des Cordées de la réussite), M. LAPORAL, M. VIARDOT et M. CANCAN, du lycée H. BASTARAUD,

– M. BERNARD du lycée de BAIMBRIDGE,

– M. PIERROT de l’académie de Mayotte.

Récompenses et qualification internationale

Cette Nuit du Code a été une véritable fête de la programmation, alliant concentration, créativité, travail d’équipe, exploration de nouveaux univers vidéoludiques et échanges bienveillants entre pairs, le tout accompagné d’un petit déjeuner et d’un déjeuner pour recharger les batteries.

À l’issue des présentations et des évaluations, une équipe a été désignée vainqueur pour chaque niveau (cliquez ici, pour accéder aux deux productions) :

  •  En première : BIT MASTER, composée de Rebecca, Adil et Mikael, pour le jeu « Treasure Hole! ». Équipe également qualifiée pour le concours international de la Nuit du C0de !
  • En terminale : YTP_FLOW, composée de Saïna et Bethkove, pour le jeu « War Co-Player ».

Un succès à renouveler pour l’avenir

Ce succès renouvelé incite d’ores et déjà les futurs élèves de la spécialité NSI à perfectionner leurs compétences de codage et encourage le lycée, co-organisateur de cette manifestation, à préparer activement l’édition 2025 de la Nuit du C0de !

Merci aux élèves, aux encadrants/évaluateurs, au personnel ATOSS, au service de gestion, à M. Laurent ABBAL organisateur et créateur de la Nuit du C0de et à la direction de l’Établissement.

 

M. CANCAN                                                                                                                        M. ABATAN

Enseignant en Numérique et Sciences Informatiques                                               Proviseur du lycée

Coordonnateur des concours

2e édition de la Nuit du C0de au Lycée Hyacinthe BASTARAUD5

 


TROPHEE COBATY 2024

TROPHEE COBATY 2024

Le samedi 27 avril 2024 a eu lieu au Lycée Louis DELGRES du Moule la remise des prix du «TROPHEE COBATY ».

L’objectif du Trophée COBATY est de récompenser un jeune étudiant « Méritant » de CAP, BAC PRO et BTS.

Deux de nos élèves du Lycée Hyacinthe BASTARAUD ont participé à ce Trophée, Dany-Georges en Tle BAC PRO MELEC et Daly en Tle CAP ELEC.

Le jeune Daly de la Tle CAP ELEC a remporté le trophée dans la catégorie CAP.

Il a présenté une maquette montrant qu’on pouvait remplacer les conduits et moulures en PVC par du bambou. Il a été plébiscité par le jury pour cette maquette qui répondait aux exigences de préservation de la planète.

Félicitations à ce jeune du Lycée Hyacinthe BASTARAUD !!!!

 


Echange réciproque avec Montpelier High School dans le Vermont (USA)

Echange réciproque avec Montpelier High School dans le Vermont (USA)

 

Ce jeudi 28 mars 2024, Emmanuelle (TG1) et Abygaël (1°G2) prendront l’avion pour se rendre dans le Vermont où elles rejoindront Camille et Veda, leurs correspondantes, qui ont passé tout le mois de février chez elles à Marie-Galante.

Lors des trois premières semaines, elles suivront les cours aux côtés de leurs correspondantes à Montpelier High School et la dernière semaine (“Spring break”) sera l’occasion de découvrir le Québec, province du Canada frontalière avec le Vermont.

Tout au long de leur séjour, les lycéennes partageront avec nous leurs expériences et impressions sur un mur collaboratif virtuel ouvert aux commentaires (Digipad).

     Lien du Digipad

 

Mme FINEL (professeure d’anglais)